Accéder au contenu principal

Articles

Et jamais deux sans trois

 Où l'on s'apprête à profiter du dernier long week-end avant le très long sprint final.


Trois jours. Non mais allo quoi. Trois jours de week-end. J'hallucine.


Mais qu'est-ce que vous voulez qu'on fasse, de ces trois petits jours ? C'est qu'on n'a plus trop l'habitude, nous.


Même en partant ce soir et en se cachant dans la soute, on ne pourrait pas profiter des grandes étendues sauvages de l'ouest américain avant demain après-midi (au moins). Autant dire qu'il serait déjà presque temps de rentrer (sans compter le temps qu'on passerait au poste frontière pour expliquer ce qu'on faisait en soute caché dans un étui à guitare king size ou dans un sarcophage égyptien en placoplâtre acheté à la Foir'Fouille) (c'est donc ça, le fameux Touthenkarton ?).

Pour le Japon, ce ne sera pas possible non plus, on n'aurait pas récupéré du décalage horaire de l'aller qu'on s…
Articles récents

Sur les dents - 2

Où les conséquences suivent la cause avec la diligence qu'on leur connaît, après un mardi férié bienvenu, et au terme d'un vendredi après midi rattrapé un mercredi (c'est complexe, je sais)...




SUUUURRRR-PRIIIIIIISE !



Vous ne l'attendiez pas si tôt, ni si nombreux, mais c'est bien une double ration de semainier que je vous propose aujourd'hui, conscient du trouble existentiel dans lequel je m'apprête à vous plonger séant.


Déjà qu'après cette coupure de début de semaine, on ne sait plus si on est lundi, mardi, mercredi ou jeudi (on sait déjà qu'on n'est pas vendredi, hélas - ou alors seulement cet après-midi, mais avec une semaine d'avance et sans week-end derrière. Vous suivez ?)... alors si le semainier débaroule dans votre boîte mail dès mercredredi soir (on va l'appeler comme ça, du coup), et qu'en plus il couvre deux semaines (dont la première n'en est une qu'a…

Sur les dents - 1

Où l'on a beau être un secrétaire administratif, on n'en est pas moins homme, avec des soucis d'homme...


BonJOur à ToUS,


MoN ÂMe (Ou, DU MOinS, cE quI faIT OFFicE dE...) ME COmmaNDE dE VOus ECrire un MOt SPiriTUEL, MAiS MeS DEnts, BEAucouP moiNS conCILIANteS, mE COMMAndeNT dE renTRER CHez moI ILLIco poUR Me COLLeR LA TêTE Dans LE FRiGo.

Aussi VOus abandONNé-JE à regrET, écaRTELé ENtre mON AFFECTion pouR VouS ET Mes chiCOTS.

VouS souhAITAnt uN Week-enD SUr-MESuRE (MaiS PaS suR les DENTS),


BieN cordiALEment,

--

Le secrétaire de direction

Mi bureau es mi casa

Où les journées de permanences administratives se suivent et se ressemblent.


Bonjour à tous,

Parce qu'il faudra bien reprendre le boulot un jour en général, et si possible lundi 23 avril en particulier, autant être un homme (ou une femme, ne soyons pas sectaire) averti, et donc en valoir deux. Mais je me comprends - et j'ai bien du mérite, je sais, vous vous dites ça chaque semaine.

A cet effet, je vous transfère ci-joint le planning de la semaine de la rentrée, à consommer avec beaucoup de modération (ou, au contraire, beaucoup d'alcool à portée de la main, pour oublier les sueurs froides que sa simple lecture pourrait vous causer).

En ce qui me concerne, je me découvre des prédispositions professionnelles insoupçonnées. Difficile, en effet, de vous décrire avec des mots humains le plaisir qui fut mien pendant cette journée de permanence administrative, le confort indécent de la chaise à roulettes (devenue depuis longtemps une extension de ma personne), l’éclat éblouissan…

Motivé comme un fonctionnaire

Où faute d'avancer dans ses projets personnels, le secrétaire de direction peine à trouver la motivation pour rédiger ses petits messages de fin de semaine - et, plus généralement, à garder le sourire...




- Vendredi 16 mars :


Buona serra a tuttiCome previsto, si prega di trovare in allegato il programma per la prossima settimana.Ti auguro un buon fine settimana,Cordiali saluti,–Le secrétaire de directionOui parce que bon, les correspondants italiens arrivent jeudi prochain, alors autant profiter du week-end pour vous entraîner "en situation". Bon alors, par contre, je préfère prévenir, c'est du Google Trad, hein, j'ai beau être un puits de science (à sec, sauf en période de crue), je ne maîtrise pas la langue de Don Corleone... ou disons que j'ai les bases nécessaires à la survie immédiate : mozzarella, pizza, panzani et tutti cuanti.

Sans oublier l'essentiel : "chi va piano va sano", notre devise à nous autres les secrétaires administratifs (je me …

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Rends le Tambour !

Où l'on n'écrira pas un pavé rigolo deux fois dans la même journée, parce qu'à la base, on est quand même payé pour travailler (il paraît), et où l'on se contente d'une suite comme à Hollywood...





Bonsoir à tous,


J'étais, une fois de plus, parti pour rédiger un mot d'accompagnement tambour battant, mais comme le tambour en question est porté disparu (c.f. mail de ce matin), il faudra vous contenter de quelques lignes très (trop !) académiques (et du planning de la semaine prochaine, évidemment. Nous avons beau être fonctionnaire, nous restons professionnel avant tout).


Ainsi donc, j'apprends en même temps que vous (et avec une consternation égale !) que ledit mot d'accompagnement hebdomadaire a décidé de faire la grève "jusqu'à retour dudit tambour", par solidarité envers celui-ci.


"Qui sait, en effet (me glisse-t-il à l'oreille, avec une fièvre militante que …